Paris, ô Paris,
Comme on dit ici
C’était un sacré pari
De laisser en jachère
Une Normandie de chair
Éveillée puis réveillée
Le cœur en pétales
Perdu puis éperdu
Dans cette capitale,
Inspirante
Baignée d’un tourbillon de culture
Élégante
Parée d’échantillons haute-couture
Trépidante
Ornée de cotillons en sculptures
Poétique
In errante
Électrique
Et tantôt moins marrante
Sonnant le ras-le-bol
Des tunnels qui poquent
Aux sonorités malignes
Elle est où la Belle Epoque ?
Le faste des Années folles
Coiffées de haut-de-forme
Ah, Paris !
Sous tes airs
De morosité
Parfois cynique
Souvent éphémère
Tu es et resteras
Au delà de l’été
Sans aucun doute
La plus magique
D’entre toutes,
Exquise et brillante
Palpitante,
Paris.

[Céline Lebaudy, 2017]